top of page
Rechercher
  • Gaëtan

Comment trouver le prêt le mieux adapté à votre situation ? On vous explique tout !




Quel crédit hypothécaire sera adapté à votre situation d’aujourd’hui et de demain ?


Pour financer l’achat d’une habitation, la majorité d’entre nous va devoir conclure un crédit hypothécaire. 100.000, 150.000 ou 200.000 euros… À moins que vous ne disposiez d’un compte d’épargne bien garni, vous ne jonglerez pas avec de tels montants, sans bien réfléchir. À quoi devez-vous veiller lorsque vous ferez votre shopping en vue d’un prêt ? Et comment savoir s’il vous restera un budget suffisant à la fin du mois pour vivre confortablement ?


Taux fixe ou variable ?


Bien entendu, chaque crédit hypothécaire est assorti d’un taux d’intérêt. Plus ce taux est élevé, plus le montant que vous devrez payer en intérêts s’ajoutant au montant emprunté sera élevé. Il est donc logique que chacun cherche à obtenir le taux d’intérêt le plus intéressant. Une différence de deux chiffres après la virgule correspond à plusieurs milliers d’euros sur une période d’environ 25 ans.

À la conclusion d’un prêt, vous avez le choix entre un taux fixe ou variable, selon un principe comparable à la conclusion d’un contrat d’énergie. Si vous optez pour un taux fixe, vous êtes à l’abri des futures hausses de taux d’intérêt. Mais d’un autre côté, si les taux viennent à chuter, vous continuerez de rembourser votre prêt selon votre taux fixe. Avec un taux d’intérêt variable, vous êtes soumis aux fluctuations de prix sur le marché, mais le taux initial est inférieur.


Ne regardez pas que le seul taux d’intérêt


Bon à savoir : il est toujours possible de négocier avec différentes banques afin d’obtenir le taux le plus avantageux. Mais sachez que des frais supplémentaires viendront s’ajouter à votre prêt hypothécaire, tels que des frais de dossier fixes pour la conclusion de votre prêt.

Par ailleurs, de nombreuses banques couplent un taux d’intérêt plus attractif à la conclusion d’une assurance solde restant dû et/ou d’une assurance incendie par l’intermédiaire de leur agence. Il est important de savoir que vous n’êtes pas obligés de conclure ces assurances avec votre crédit hypothécaire.





Quel montant maximal pouvez-vous emprunter ?


La plupart des banques se réfèrent à ce qu’on appelle une quotité lorsqu’elles octroient des prêts logement. Pour le dire plus simplement : il s’agit du rapport en pour-cent entre le montant emprunté et la valeur totale de l’habitation. Celle-ci ne dépasse pas 90%. Si votre habitation coûte 300.000 euros, la banque vous prêtera en principe au maximum 270.000 euros (90%). Les 30.000 euros restants (soit 10%) feront l’objet d’un apport de fonds propres, au moyen de vos économies. Attention : cette quotité peut aussi être inférieure, p. ex. 80%, dans certaines banques.

Moins vous apportez d’argent, plus le taux d’intérêt augmentera, pour la simple raison que votre banque prend davantage de risques financiers. En outre, les banques européennes ont décidé de prévoir des garanties renforcées. Depuis le 1er janvier 2022, vous devez notamment faire procéder à une estimation obligatoire, lors de l’achat d’une habitation. Le résultat de cette estimation déterminera le montant maximal que vous pourrez emprunter à la banque.


Quel est le montant de vos mensualités ?


Les 15, 20 voire 25 années à venir, un montant assez conséquent partira chaque mois de votre compte. Le principe de l’hypothèque est que votre future habitation est mise en garantie au cas où vous ne sauriez plus payer votre prêt. Autrement dit : la banque peut, dans le pire des cas, revendre votre habitation pour récupérer son argent.

Mais il ne faut pas arriver à ce scénario catastrophe. Tout commence par une estimation réaliste de vos charges mensuelles. Veillez à ce que votre mensualité n’absorbe pas une part trop importante de votre budget mensuel. Une règle d’or : consacrez maximum 33 à 40% de votre salaire net au remboursement mensuel de votre prêt.

Conseil : dressez un aperçu le plus détaillé possible de vos frais mensuels, tant actuels que futurs : du budget moyen d’achats dans les magasins aux éventuels frais liés à la venue d’enfants dans la famille, en passant par les factures d’énergie. Plus vous intégrez de facteurs, plus vous pourrez rembourser de manière confortable vos mensualités pour votre prêt.

Si pour l’une ou l’autre raison, vous vous trouvez en difficulté de payer, contactez immédiatement votre banque. En concluant préalablement une assurance logement garanti gratuite, vous vous protégez contre la perte de revenus. Mais aussi en cours de prêt, d’autres options existent, comme par exemple allonger la durée de remboursement de votre emprunt. Faites par conséquent les démarches nécessaires le plus rapidement possible.


Et de votre côté, quel avantage pouvez-vous en tirer ?


Il existe aussi bien des avantages fiscaux que des primes qui vont vous aider financièrement à supporter la charge de votre crédit. Ces mesures d’aide sont subordonnées à des conditions précises. Au niveau fiscal, chaque région applique ses propres règlements.


Révision de votre prêt


Les taux d’intérêt plongent ? Aucun crédit n’est figé dans le marbre. Vous pouvez à tout moment demander à votre banque une révision de votre prêt hypothécaire. Ou décider de recommencer votre shopping auprès d’autres banques.

Attention : n’oubliez pas que l’opération s‘accompagnera des frais supplémentaires. Veillez donc à disposer d’un aperçu clair du coût d’une telle révision et du gain que vous pourrez réaliser au bout du compte.


Vous désirez être accompagné par un courtier dans votre Projet Immobilier ? Nous sommes là pour vous aider.






www.littlebroker.be

www.littlebroker.lu

Source : Immoweb

5 vues0 commentaire
Post: Blog2_Post
bottom of page