top of page
Rechercher

Covid 19 - "Never waste a good crisis", les défis de l'après Coronavirus...

Dernière mise à jour : 4 juin 2020



L'envie de lancer mon blog ne date pas d'hier, j'ai toujours aimé partager et échanger avec mon entourage, tisser des liens, apprendre des autres,...

2020 devait être une année importante pour moi avec le lancement officiel de Little Broker et de nombreux défis à réaliser.

Depuis janvier, les projets et les idées s'enchaînaient à grande vitesse, à coup de rencontres, de réunions, avec le risque, à force, de se disperser et d'en oublier l'essentiel.


Le 16 mars 2020, comme beaucoup d'entrepreneurs, l'annonce du confinement tombe comme un coup de massue brutal, même si attendu et tellement nécessaire pour préserver notre santé à tous. Dès lors, nous sommes tous rentrés dans un nouveau monde que beaucoup pensaient impossible. Télétravail généralisé, réunions via Zoom et autres applications, visites de Biens uniquement de manière virtuelle et j'en passe ...


Dans toute crise, il existe des opportunités à saisir, c'est l'occasion de se réinventer, d'être créatif, de repenser les fondements de notre proposition de valeur, de consolider notre offre. C'est aussi l'occasion d'accompagner nos clients vers les nouvelles technologies que le Covid-19 leur a imposées en quelques semaines, de changer leurs habitudes, de les rassurer sur le fait que la digitalisation et la transformation de notre société nous fera gagner du temps et nous permettra de se concentrer sur l'essentiel, l'Humain !


La digitalisation, pour certains "Uberisation", de l'immobilier est un mouvement entamé depuis quelques années déjà, mais l'explosion technologique des derniers 24 mois, additionnée au Covid-19, amène un véritable bouleversement dans la manière d'appréhender le business de l'après virus.


Je pense que l’équilibre basculera d’un marché de « vendeurs » à un marché d’ « acheteurs », les agences traditionnelles en pâtiront alors de manière exponentielle. Réfléchissez-y... dans un marché de vendeurs, la demande surpasse l’offre et cela a pour résultat que les agences ont tendance à se concentrer sur la constitution d’un stock et dès lors sur les vendeurs potentiels qui appartiennent pour la plupart à une génération plus âgée. Dès que le rapport de force basculera du côté des acheteurs (soit la génération habituée aux Uber, Netflix et Airbnb), les agences qui offrent une expérience sans friction verront leur part de marché croître encore plus vite.


En quoi consiste une expérience sans friction ? Et pourquoi est-ce pertinent pour les agences immobilières ? Une « expérience sans friction » est en substance ce que certains appellent « l’expérience client »…, mais je trouve le mot friction particulièrement important lorsqu’il s’agit d’un parcours aussi long que l’achat et la vente d’un bien immobilier.

Le plus important est probablement le fait que les expériences sans friction doivent être considérées dans le contexte actuel et elles sont radicalement différentes de ce qu’elles étaient il y a 3-4 ans, pour ne pas parler d’il y a 10 ans !

Cela signifie que l’ « expérience client » dont votre agence se vante est probablement médiocre aux yeux de l’acheteur de la génération des 25-40 ans (« Millennial »), qui a représenté près de 50 % de toutes les transactions immobilières en 2019.


Cela a pour résultat que les agences en ligne et les agences hybrides ont surgit par centaines dans le monde entier ces dernières années avec pour objectif de s’emparer d’une part du gâteau en réduisant considérablement les frictions le long du parcours vendeur et acheteur. Pourtant, aucun aspect de ces nouveaux modèles d’agence n’est réellement révolutionnaire. Ce qui est disruptif, c’est la manière dont elles créent un parcours sans friction pour leurs clients. Étant donné que la taille du marché reste stable d’une année sur l’autre la part de marché que les agences immobilières traditionnelles vont conserver va inévitablement se réduire.


Voici deux conseils qui pourraient vous donner une longueur d’avance :


  1. Analysez et automatisez vos processus autant que possible. Si les gens cessent d’appeler pour commander un taxi parce qu’il est plus simple de tapoter sur leur téléphone, pourquoi n’en serait-il pas de même quand il s’agit d’appeler une agence ?

  2. Prenez conscience que le marketing ne peut être réduit à un investissement marginal, Il est suicidaire de ne pas investir dans de sérieuses compétences en marketing digital. La lutte pour l’attention du consommateur est devenue extrêmement complexe. Alors, concentrez-vous sur la recherche de talents qui savent comment combiner technologie et publicité. 


Le message est clair, les amis. La question n’est plus « combien ça coûte » mais « quelle sera le coût de ne rien faire ».

S’en tenir aux « vieilles méthodes », c’est votre garantie de finir comme le vidéoclub de votre jeunesse, le patron de Netflix vous l'expliquera mieux que moi !

54 vues1 commentaire
Post: Blog2_Post
bottom of page